Les littoraux espaces convoités : Quiberon et le golfe du Morbihan

, par  jcfichet , popularité : 6%

L’étude de cas s’appuie sur "une façade littorale plurifonctionnelle (tourisme, activité halieutique, urbanisation, espaces protégés) afin de considérer les différents degrés d’anthropisation et d’analyser une plus riche palette de conflits (…).

Dans le cas d’un littoral plurifonctionnel, le changement d’échelle conduit à situer l’espace considéré dans le cadre d’une façade ou d’un « arc » (méditerranéen, atlantique, asiatique) et à rediscuter de sa spécificité, ainsi que des relations que ces espaces littoraux entretiennent avec des avants et des arrières pays." Éduscol

Introduction

Prenons la route vers la presqu’île de Quiberon en suivant tout d’abord le trajet d’H. Taine au XVIIIe siècle :

« Nous descendons dans la presqu’île de Quiberon et nous passons l’après-midi sur la grève. La voiture roule pendant une lieue et demie dans la plaine bossuée, hérissée d’herbes, sans qu’on puisse voir la mer. Pas un arbre ; les genêts, les ajoncs sont hauts comme la main. On a essayé des sillons pour faire croître des arbustes dans leurs creux : rien n’est venu. De loin en loin, derrière une hauteur, on aperçoit un sapin haut d’un pied et demi. L’éternel vent de la mer raplatit ou rase toutes les plantes ; une steppe n’est pas plus désolée.
Enfin, à l’isthme apparaît la double mer : l’une à l’orient, d’un bleu intense, le plus riche et le plus fort qu’on puisse imaginer, immobile, l’autre à l’occident, écumeuse et déversée contre le bord en vagues incessantes : on l’appelle la mer sauvage. Elle luit, glauque et miroitante à l’infini, coupée çà et là d’îlots rugueux et noirâtres. En approchant de la côte, sur les algues, elle se gonfle en lames violettes, de la teinte la plus magnifique et la plus nuancée, frangées d’argent à la cime et retombant en volutes sous la pluie de rayons qui les traverse. Par elle, toute la côte semble se tresser une opulente couronne de violettes fauves et d’argent bruni. Les paillettes de talc scintillent par millions dans le sable blanc de la plage. Des femmes aux pieds blancs, un râteau à la main, ramassent les algues sèches ; le vent, avec la salure de la mer, leur arrive au visage, apportant une roulante harmonie de bruissements et une poussière d’écume. »

Hyppolite Taine, « Carnets de voyage », Librairie Hachette et Cie, 1897.

1. Un peu de géohistoire : la perception d’un littoral frontière, espace du secret et des dangers.

Trois exemples sont travaillés en amont de la séquence et en autonomie pour rendre compte de cette perception transmise par l’espace du littoral quiberonnais. Les trois moments reviennent sur une période du programme de seconde et anticipent deux points du programme de première.
« Frontière » « Secret » « Danger » : Par l’exploitation des documents, complétée par une recherche rapide, l’objectif est de situer l’événement dans un contexte historique et de montrer en quoi les trois termes peuvent illustrer les moments choisis.

Le corpus de documents :

Le corpus documentaire - Géohistoire

2. La balnéarisation du territoire : un espace façonné par l’activité touristique.

- Une station qui s’inscrit dans un arc atlantique très touristique.
Exploitation Geoclip, plateforme de visualisation de l’observatoire du littoral : Observation de la capacité hôtelière et de la part des résidences secondaires dans l’ensemble des logements. Comparaison avec l’ensemble du littoral français.

- Tourisme et paysage urbain

Géoportail : Observation du semis urbain – Jeu sur les couches pour dégager les atouts de la presqu’île et du golfe du Morbihan. Regard sur la fréquentation touristique.

L’évolution du paysage urbain de la commune de Quiberon à traversl’application de l’IGN - Remonter le temps :

Quelle fréquentation touristique ?

Merci à l’Office du tourisme de Quiberon et à sa directrice Cindy Hervé pour l’accès aux dernières données 2016.

Les touristes étrangers à Quiberon :

Les touristes étrangers à Quiberon

La cartographie :

Un littoral touristique : la presqu’île de Quiberon

Le PDF :

Un littoral touristique : la presqu’île de Quiberon

3. Les enjeux d’un développement durable.

-Des contraintes naturelles et anthropiques
Un focus sur deux situations : l’érosion des sols liée à la surfréquentation de certains sites touristiques / L’aérodrome et la sécurité des résidents

Vues de la côte sauvage :

L’aérodrome de Quiberon :

- Avion de tourisme prêt à atterrir sur la piste de l’aérodrome :

Extrait de Ouest-France du 26/09/2013 :

AURAY. - Un ciel bleu, un peu de vent, comme d’habitude, au bout de la presqu’île de Quiberon. Il est 14 h 30, jeudi. Un avion de tourisme DR 400 de quatre places décolle. Pour une raison encore indéterminée, le pilote fait un virage très serré sur la gauche. L’avion vire à 180 degrés, avant de tomber dans un bosquet de thuyas plantés en arc de cercle sur un terrain privé. L’accident se produit tout à côté du camping du Roch, vaste terrain de 160 places, ouvert à Pâques pour une nouvelle saison. « C’est tout à la limite de chez nous » reconnaît la gérante, encore choquée « J’ai entendu un boum, un gros bruit. Je me suis dit : ça y est, il est tombé. J’ai vu la queue depuis ma fenêtre... Je ne suis pas allée voir. » La dame pense à ses voisins : « À cette époque de l’année, au printemps, ils viennent mettre leur caravane sur ce terrain. Ils ont eu de la chance ».« Comme du papier froissé »

Retrouver l’article : Ouest-France

-Comment faire face aux contraintes tout en respectant les intérêts des différents acteurs présents sur le territoire ?

Le corpus documentaire partie 3 :

Le corpus documentaire de la partie 3

Le projet d’aménagement de la Place Hoche ( Source : Mairie de Quiberon)

La place Hoche réaménagée (Source : Office du tourisme)

L’échelle du Golfe du Morbihan - Schéma :

Valoriser et ménager les milieux - Le Golfe du Morbihan

Le croquis Édugéo :

Note : Les photos qui ne présentent pas de source sont personnelles...mais libres, comme toute production sur ce site.

Facebook