Pôles et flux de la mondialisation par les visualisations

, par  jcfichet , popularité : 4%

Le thème 2 du programme de géographie de terminale porte sur les dynamiques de la mondialisation. "La mondialisation en fonctionnement" et "Les territoires dans la mondialisation" sont les deux questions à étudier.

Même si la construction cartographique "traditionnelle" demeure à mon sens indispensable pour permettre des regards synthétiques, la sélection des visualisations suivantes peut aider à illustrer certains points développés dans les séquences de cours. Elle s’arrête en particulier sur les territoires, les flux et certains acteurs de la mondialisation.

En guise d’introduction :

Cartography of the Anthropocene - Globaïa : Le passage de la souris sur les cartographies de la page d’accueil mettra à jour le traffic aérien, les villes, les réseaux routiers ou encore des câbles sous-marins...

1. Les territoires de la mondialisation.

- Ce diagramme de Voronoï, réalisé en 2015 par l’agence Howmuch à partir des données du FMI, représente l’évolution de la richesse créée par les États entre 1980 et 2015. Un encart adjoint la part en pourcentage de chaque aire continentale dans la production de cette richesse.

L’évolution de la richesse créée entre 1980 et 2015

Source : Howmuch.net

- La hiérarchie des territoires sur un critère d’organisation économique peut aussi être présentée par les anamorphoses créées par Max Galka :

Le PIB en anamorphose

Parmi les six critères sélectionnés, celui du nombre de milliardaires par États offre également un découpage intéressant.

- Mapping the Global 500 permet de croiser territoires et acteurs de la mondialisation. Une première visualisation localise le siège des 500 premières FMN et leurs revenus. La seconde présente, sous forme de graphique interactif, le classement de ces firmes au cours de la période 1995 - 2016.

Mapping the Global 500

Pour un travail sur les États-Unis, le site Fortune a publié l’étude sur les 500 premières entreprises américaines selon les mêmes procédés

- Cette datavisualisation de Stamen Design présente sur un temps long (1800-2009), l’évolution des pays en matière de santé et de richesse. Les critères de l’espérance de vie, du revenu par habitant sont combinés pour une représentation sous forme graphique et spatiale.

Santé - Richesse en dataviz

- Une autre approche originale peut passer par la lecture environnementale :
World Population History est un site interactif riche, aux multiples entrées possibles. Parmi les couches proposées on peut disposer des émissions de CO2. Le déroulé chronologique fera apparaitre les centres d’impulsion comme les grandes puissances émergentes.

- Enfin, cette dernière sélection...qui tournera peut-être difficilement sur de vieux postes ! Elle fait visualiser les territoires comme certains flux de la mondialisation à travers l’exemple des exportations.

Globe of Economic Atlas

La présentation de cette application incroyable a été faite par Laurent Jégou et Françoise Bahoken dans la revue M@ppemonde n°117. Elle précise l’historique de la construction, ses auteurs, ses objectifs et apporte d’indispensables éléments critiques.

2. Les flux de la mondialisation.

- Le transport maritime

MarineTraffic demeure un incontournable et sa manipulation en cours fait prendre conscience de ces véritables autoroutes maritimes qui couvrent mers et océans.
Il est possible de sélectionner le type de navire souhaité, d’afficher son nom. L’ajout de couches peut enrichir la visualisation de photographies, ou permet de dessiner une aire personnalisée d’observation.
L’option de faire apparaître la densité du traffic total, par type de navire ou par taille est un vrai plus pour l’analyse.

MarineTraffic

On pourra aussi se référer à la dataviz de l’agence Kiln.

"Observer les mouvements, heure par heure, des navires de commerce à travers le globe sur une année. Mesurer, jour après jour, le poids des marchandises transportées mais aussi celui du CO2 émis par ces mêmes navires. C’est ce que propose, de façon interactive et riche en précisions, une carte développée par des chercheurs de l’UCL Energy Institute..." Source : le marin

- Le transport aérien

Sur le même principe que celui de la circulation des navires, Flightradar24 permet de mettre en évidence les grandes lignes de circulation aérienne et de dégager les principales places aéroportuaires. Les configurations de lecture sont là aussi nombreuses !

Flightradar24

La construction de Martin Grandjean Connected World : Untangling the Air Traffic Network nous fait visualiser la mise en relation de plus de de 3.000 aéroports à l’échelle mondiale.

- Les flux humains

Max Galka, toujours lui, a construit cette visualisation animée sur les flux migratoires entre États sur la période 2010-2015.

Chaque point jaune représente 1000 personnes. Les cercles bleus indiquent un solde migratoire positif. Le rouge un solde négatif (le choix me perturbe mais bon...).
Pour une visualisation plus efficace, la carte interactive est directement visible sur metrocosm : L’arrêt sur un cercle permet de voir le solde précis de l’espace choisi. Le double-clic sur un cercle isole le pays sélectionné.

Bien sûr, une telle construction ne pose pas l’idée de l’obstacle aux migrations. On pourra compléter l’analyse par la cartographie de David Bihanic , Designer, fondateur de l’agence de création FXDESIGNSTUDIO (FXDS), docteur en Arts et Sciences de l’Art et maître de conférences à l’Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis. "Deadly crossings to Europe - Refugees crossing Mediterranean (2000-2016)" rappelle les travaux de P. Rekacewicz ou encore de N. Lambert à ce sujet (voir aussi cet article sur les frontières).

Les morts aux frontières de l’Europe

- Les flux d’informations

Cette vidéo illustre les échanges en temps réel sur le réseau Facebook, elle offre une alternative dynamique à la cartographie de Paul Butler

La dernière sélection porte le regard sur les flux de la cybercriminalité depuis 2013. La représentation des attaques révèle la place centrale de puissances qui ne ressortent pas par le choix de certains réseaux sociaux.

Digital Attack Map

Cette sélection, bien sûr partielle, aura sans doute l’occasion d’être complétée par la suite !

Facebook