Football et mondialisation

, par  jcfichet , popularité : 11%

Après l’exemple du jean de la firme Levi Strauss voici un ensemble de ressources à partir desquelles une séquence, une composition peuvent-être construites.

Selon la FIFA et la grande enquête - Big Count - menée en 2006 il y aurait plus de 265 millions de footballeurs à l’échelle mondiale, soit 4% de la population. Sport populaire par excellence, la finale de la coupe du monde entre la France et le Brésil a attiré plus de 2 milliards de téléspectateurs, le football engendre aujourd’hui des profits immenses pour les clubs et joueurs les plus performants. Les enjeux économiques ont souvent pris le pas sur la pratique sportive.

Comment peut-on expliquer que ce qui est au départ une pratique sportive populaire puisse être identifiée comme un produit mondialisé ?

1. Du local au global : le football révélateur du processus de mondialisation.

Une introduction à cette première partie à travers l’intervention de Pascal Boniface, directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS)

- La diffusion d’un sport populaire à partir du XIXe siècle.

Repérer les vecteurs de l’expansion. Une pratique sportive encore profondément ancrée dans l’espace du local et du national.
Repères : La FIFA, fondée en 1904, admet en son sein des territoires sans État mais dont elle reconnait l’identité nationale : Angleterre, Écosse, Irlande et Pays de Galles refusent par exemple l’idée d’une équipe nationale britannique et sont intégrées comme des entités à part entière. On compte aujourd’hui 209 fédérations pour 193 États représentés à l’ONU.
Aujourd’hui, le processus de mondialisation n’efface pas pour autant les enjeux nationaux. L’identité nationale s’exprime parfois violemment. Ainsi, la victoire du Japon sur la Chine lors de la coupe d’Asie des nations en 2004 provoque des émeutes à Pékin.
De la même manière, le soutien affiché de Gerard Piqué, défenseur du Barça, à l’indépendance de la Catalogne lui a valu, en octobre 2017, les huées des supporteurs de l’équipe nationale d’Espagne lors de ses derniers entrainements.

- Depuis les années 80

Une rupture : l’arrêt Bosman de 1995.

L’arrêt Bosman

Repères : L’arrêt Bosman s’inscrit dans un contexte d’accélération du processus de mondialisation : libéralisation des échanges, développement des flux médiatiques...Les grands clubs ont désormais des politiques qui deviennent celles de multinationales.

Carte 1 :
La coupe du monde de football : Miroir d’un sport mondialisé.

La coupe du monde de football masculin depuis 1930

- Et les femmes ?

Si le football féminin naît à la même période que le football masculin, son essor n’est pas aussi marqué : héritages culturels, contraintes politiques et sexistes, ce n’est que depuis peu qu’il gagne en popularité, en particulier en Amérique du Nord et en Europe.
Repères : 55 associations membres de l’UEFA en 2016. On compte en 2016 près de 1.3 millions de licenciées. Les audiences TV cumulées pour l’UEFA Women’s Champions League atteignent 3.52 millions de télespectateurs.

Carte 2 : La coupe du monde de football féminin

La coupe du monde de football féminin depuis 1991

Le PDF de la carte :

La coupe du monde féminine

2. Acteurs, flux et réseaux d’une mondialisation.

- Les acteurs.

Planète football : quels acteurs ?

Le PDF de la visualisation :

Planète foot : quels acteurs ?

- Les flux.

* Des flux humains.

Repères : Les championnats les plus riches du Big 5 (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, France) attirent les professionnels. Les pays d’exportation se situent plus au Sud : essor démographique, jeunesse, coût moindre de la formation.
Les transferts de joueurs répondent également à certaines logiques spatiales héritées de l’histoire et du lien colonial en particulier. Les championnats italien et espagnol recrutent davantage en Amérique latine. La ligue 1 française entretien une relation privilégiée au continent africain. L’Angleterre se tourne plus volontairement vers l’Amérique du Nord et l’Australie.
Les flux mettent enfin en évidence l’émergence du continent asiatique : la richesse de ces émergents permet d’attirer des joueurs en fin de carrière en Europe ou venant du continent sud-américain.

Cartes 3 à 6 :

Le top 15 des transferts
Les transferts entrants
Les transferts sortants

Le focus sur quelques espaces :

Zoom sur quatre bassins de départs

Le PDF des cartes :

Les cartes en PDF

* Des flux invisibles : flux de capitaux et d’informations

Les flux de capitaux.

Les clubs européens dominent la planète. La richesse du Big 5 permet de développer les meilleurs clubs au monde, avec les meilleurs joueurs. Les médias offrent des ponts d’or pour retransmettre les rencontres, le public se presse aux portes des stades et s’arrache les produits dérivés. Ces succès sportifs attirent logiquement la convoitise des investisseurs internationaux.

Les graphiques ci-dessous sont insérés avec l’aimable autorisation de la revue Alternatives Économiques (Source : UEFA). Leur utilisation en dehors du cadre de cet article est soumise à autorisation.

Origine des recettes des clubs européens de football, en % (Source : Alternatives Économiques)

©Alternatives Économiques

Évolution des recettes des clubs des 20 principaux championnats européens entre 2009 et 2015 en millions d’euros

©Alternatives Économiques

Recettes des 30 clubs les plus générateurs de recettes, en 2015, en millions d’euros.

©Alternatives Économiques

3. Une géographie de la planète football : le schéma.

Le gif animé de la construction.

Le GIF du schéma de synthèse

Le schéma possible :

Le PDF :

Le schéma de synthèse

4. Un football durable ?

Un ensemble documentaire pour mettre en évidence les dysfonctionnements économiques et l’impact humain du football-business.

Les écarts des salaires moyens entre L1 et L2 françaises (lissé sur la période 1998 - 2009), base 100 en 1998 pour le salaire moyen de L1.

©Alternatives Économiques

Les textes :

Un football durable ?

Bibliographie et sitographie :
- Pascal Boniface, Football et mondialisation, A. Colin, 2006
- L. Ravenel, P. Guillon, F. Grosjean, L’Atlas du sport mondial, Broché, 2010
- Big Count FIFA 2007 PDF
- Le football féminin en Europe
- Les cartographies ont été construites sur les bases de données des sites suivants :
L’Observatoire du football
Le site de la FIFA

Pour aller plus loin : La planète football : entretien avec P. Boniface - Revue Sciences Humaines
Le site de l’association Tatane

Facebook