Le jean, un produit mondialisé : l’exemple de la firme Levi Strauss

, par  jcfichet , popularité : 100%

Cette mise en œuvre, placée en introduction de la question "La mondialisation en fonctionnement", illustre le thème 2 du programme de géographie de Terminale : "Les dynamiques de la mondialisation".
L’étude est menée à partir de l’exemple de la firme Levi Strauss.

Le choix du produit  : Le jean, une production étudiée à travers l’exemple d’une FMN, Levi Strauss.
L’exemple d’une firme permet d’étudier une stratégie, de mener une étude conservant une cohésion. Les entreprises du secteur ne développent pas toutes les mêmes politiques, de production, de localisation. Une étude de tout un secteur productif dans ce domaine conduirait à des risques de confusion.

Pourquoi Levi Strauss ? Outre la notoriété de la marque auprès des élèves cette firme présente l’avantage de répondre aux exigences de la mise en œuvre : la présence à l’échelle planétaire (dans 115 pays), la multiplicité des acteurs et types d’acteurs engagés dans le processus d’élaboration et de commercialisation du produit, un engagement réel (même s’il demeure volontairement inabouti) dans la logique de développement durable, une possibilité d’aborder les différents réseaux de communication, visibles (transports routier, maritime), invisibles (publicité, e-commerce, capitaux) et surtout la mise en évidence, à travers l’organisation des étapes de la production, d’une nouvelle division internationale du travail. La logique de fonctionnement de la firme ne répond pas simplement à une division Nord / Sud mais fait prendre conscience de la complexité des choix d’implantation, de production.

La firme Levi Strauss dans le monde

La place de la mise en œuvre dans la question du thème 2. Le choix est de débuter par cette mise en œuvre pour fixer des bases qui seront simplement revues lors des deux mises en œuvre suivantes : « processus et acteurs » – « mobilités, flux et réseaux ». On peut cependant envisager de terminer le thème par cette étude de cas pour s’assurer de l’acquisition des notions.

Le déroulement de la séquence : Trois heures sont consacrées à l’étude de cas. Avant la première heure, un travail personnel, de préparation est demandé aux élèves (travail à la maison portant sur la question a).
- Première heure : Mise en commun sur la question a (voir fiche d’activités élèves) ► Étude des étapes de la confection du produit jusqu’à sa commercialisation. Le repérage de ces étapes se fait conjointement avec la spatialisation pour prendre conscience de la complexité de la stratégie de localisation : la production engage les pays du Sud, mais également les pays du Nord. On cerne les raisons particulières de la présence productive au nord (présence de la matière première, ancienneté de la production aux Etats-Unis, productions haut-de-gamme et recourant à un savoir-faire en Italie, au Japon…mais aussi le bénéfice d’une main d’œuvre moins chère : l’Europe de l’est).

- Une deuxième heure est consacrée à l’étude des acteurs et des réseaux engagés par les étapes de la production jusqu’à la commercialisation. Le questionnaire peut envisager de faire trouver les types d’acteurs (demander de les identifier en les classant). On revient en particulier sur la manière dont certains de ces acteurs institutionnels ou privés impactent sur la stratégie du groupe.

- La troisième heure permet de repérer l’évolution constante du processus de production : on identifie les contraintes économiques, sociales et environnementales qui guident les choix de production, d’implantation géographique ainsi que le cadre et les conditions de la production. Le document 6, selon le temps disponible, peut être écarté du corpus de documents. La confrontation de publicités permet toutefois de prendre conscience de l’âpreté de la concurrence et de la nécessité de trouver de nouvelles techniques publicitaires (« streetmarketing ») pour conserver ou conquérir des marchés.

L’évaluation  : Deux possibilités (selon temps consacré et le caractère de l’évaluation)
On demande aux élèves de construire un schéma (en prenant appui essentiellement sur le document 1). Travail par groupes avec confrontation des productions.
Elle peut également s’organiser sous forme de composition pour s’assurer de la bonne intégration des contenus, en particulier ceux transmis sous forme de schémas (diapos 14 et 21 par ex).

Une infographie de complément

Le corpus documentaire :

Corpus

Le questionnaire élèves :

Questionnaire

Le diaporama avec corrigé :

Diaporama - corrigé

La cartographie seule :

Levi Strauss - La carte

Facebook