Le siège de Sarajevo

, par  jcfichet , popularité : 3%

Dans la thématique des nouvelles conflictualités le programme de première poursuit l’étude avec un lieu de conflit post guerre froide :

Le siège de Sarajevo, épisode dramatique des guerres de Yougoslavie, illustre l’incapacité de la communauté européenne et des Nations Unies à s’imposer dans le règlement d’un conflit qui débute en avril 1992. Malgré le déploiement de 45.000 hommes et l’engagement de 37 nations (chiffres pour septembre 1995), l’échec est manifeste. Les Etats-Unis, par l’intervention de l’OTAN et par les accords de Dayton signés en décembre 1995, réaffirment leur suprématie.

Le siège de Sarajevo

Quelques chiffres pour compléter la cartographie :
10.000 à 12.000 morts selon les sources, dont environ 1.600 enfants.
1.425 jours de siège.

Une source à consulter : Sarajevo : de la ville multiculturelle à la ville divisée par Bénédicte Tratnjek.

Même si le temps est compté pour cette étude, il peut être utile de rappeler le massacre de Srebrenica. En juillet 1995, plus de 8.000 bosniaques sont assassinés par l’armée serbe de Bosnie commandée par R. Mladic alors que la ville est déclarée zone de sécurité par les Nations Unies et qu’elle est protégée par près de 600 casques bleus.

Merci à Hermann et aux éditions Dupuis pour l’autorisation donnée à l’utilisation des extraits tirés de« Sarajevo-Tango ».

Le PDF :

Le siège de Sarajevo

Facebook