Le génocide des Tsiganes en Europe (1933-1946)

, par  Jean-Christophe Fichet , popularité : 17%

Pourquoi une cartographie sur le génocide des Tsiganes ?
Le travail a été lancé avant tout pour répondre à la difficulté de trouver un document cartographique satisfaisant dans les manuels scolaires. Les manuels parcourus (mais je n’ai pas observé toutes les éditions) consacrent peu de temps à la singularité du génocide des Tsiganes. Les documents cartographiques proposés se contentent de mentionner les Tsiganes dans des constructions dont les déroulés de légende concernent plus précisément la Shoah. De ce fait, les temporalités et les spécificités géographiques du Samudaripen ne sont pas mises en évidence.
Il m’apparaissait également indispensable, à travers la légende de la carte, d’inscrire pédagogiquement des concept liés à ce génocide : l’asociabilité, qui définit tout d’abord les politiques nationales d’exclusion et de persécution avant que la guerre ne débute, puis la racialisation des Tsiganes qui justifie ensuite, aux yeux des Nazis, leur extermination.

Une carte est-elle possible, peut-elle être satisfaisante ? Assurément non. Mais il faut la tenter, malgré toutes les difficultés inévitables à l’échelle européenne et inhérentes à la complexité politique et géographique du Samudaripen. Elle doit malgré tout permettre d’identifier le génocide des Tsiganes en tant que tel.
La cartographie doit être lue et comprise en cernant son public : elle est destinée à des élèves de terminale. Tout ne peut être indiqué, tout ne peut être abordé sans risque de rendre le support illisible. La carte est déjà, à mon sens, (trop ?) ambitieuse dans les contenus abordés.

Je tenais à remercier ici Jacques Debot, écrivain tsigane qui m’a permis d’être en contact avec Claire Auzias et remercier Claire Auzias d’avoir lu cette cartographie et de m’avoir conseillé sur certains contenus avant cette mise en ligne. Merci enfin à Cécile Kovacshazy qui de son côté m’a permis le contact avec Ilsen About qui m’a gentillement fait un retour. J’ai tenté du mieux possible de prendre en compte ses remarques les plus essentielles.

Le génocide des Tsiganes d’Europe (1933-1946)

La carte en PDF :

Le génocide des Tsiganes d’Europe (1933-1946)

Les documents textuels sont plus faciles à trouver. L’article fait une sélection de quelques documents qui permettent de travailler plus spécifiquement sur ce génocide.

Le corpus documentaire :

corpus documentaire