Mesurer et cartographier les risques climatiques à différentes échelles

, par  Vincent Lahondère , popularité : 16%

Depuis plusieurs années, des millions de personnes sont contraintes de quitter leur résidence pour s’installer ailleurs... A ce titre les déplacés climatiques, réfugiés climatiques ou écoréfugiés occupent une part de plus en plus importante dans le paysage des migrations locales ou internationales. Les causes : des catastrophes naturelles, des dégradations environnementales, le réchauffement climatique...

Des cartes interactives

Au-delà du GIEC qui délivre de nombreux rapports sur les questions climatiques, des sociétés d’assurance, des collectivités territoriales et de grandes universités notamment américaines se sont emparées de la question de la hausse du niveau de la mer.

  • On peut citer Climate Central [1] qui explore les zones menacées du monde entier. Les cartes proposées sont conçues pour fournir aux citoyens, aux communautés et aux décideurs des États-Unis les informations locales adaptées dont ils ont besoin pour comprendre et répondre aux risques d’élévation du niveau de la mer et d’inondations côtières dans leurs propres quartiers. Ces cartes montrent les zones vulnérables à une submersion permanente due à l’élévation du niveau de la mer, ou aux inondations causées par l’élévation du niveau de la mer, les ondes de tempête, les marées et les tsunamis, dans différentes combinaisons.

copie d’écran, https://coastal.climatecentral.org/

  1. Les cartes interactives proposées offrent différentes approches :pour cela Aller sur le site puis cliquez sur "choose map". Vous pouvez ainsi visualiser les zones à risque par an, par niveau de température, par niveau d’eau...
    Climate Central propose d’autres cartes interactives permettant ainsi de pouvoir comparer conjointement différents scénarios pour une même région ou voir l’évolution de la montée des eaux.
  • Mapping Choices est une carte mondiale interactive qui permet à n’importe qui de saisir une ville côtière ou un code postal et de comparer visuellement les conséquences potentielles à long terme de différentes émissions et scénarios de réchauffement .
  • Seeing Choices / Cette carte interactive mondiale révèle l’effet de la hausse des températures mondiales sur les villes côtières. Cela permet d’observer l’élévation locale du niveau de la mer à mesure que le climat se réchauffe.
  • Le site Picturing Climate central permet de visualiser la destinée de nombreuses villes à partir de 2 scénarios :
  • réduction de la pollution carbone soit un réchauffement de 1,5° ;
  • conservation de la trajectoire carbone actuelle soit un réchauffement de 3°.
  • Les paysages ainsi dévoilés son édifiants : ainsi Dubaï, Bordeaux, Londres ou San Francisco
    La NASA et le BRGM proposent aussi des cartes interactives permettant de visualiser la montée des eaux sur les côtes.

Des villes menacées

Afin de réaliser les cartes qui vont suivre, j’ai utilisé des données fournies par deux ONG, Climate central et Germanwatch.

  • Le rapport de Climate Central paru en novembre 2015 évalue et répertorie les pays et les agglomérations urbaines menacées en fonction de l’exposition prévue de la population totale, du pourcentage d’exposition et des différences d’exposition à travers plusieurs scénarios de réchauffement (1,5 - 2 - 3 et 4°). Les résultats ne tiennent pas compte des défenses actuelles ou futures du littoral, telles que les digues qui pourraient être construites, ni de la croissance, du déclin ou de la relocalisation futurs des populations.
  • L’IRC (Indice mondial des risques climatiques) de Germanwatch est une analyse étayée par des données fournies par le réassureur Munich-Re. L’IRC est calculé à l’échelle des pays et comprend 4 indicateurs : le nombre de décès, le nombre de décès pour 100 000 habitants, le montant des pertes en dollars américains en Parité de pouvoir d’achat (PPA) et le montant des pertes par rapport au Produit intérieur brut (PIB). Il tient compte des risques liés au climat et à la météorologie (tempête, cyclones, inondations, températures extrêmes, déplacement de population)mais présente certaines limites :
  • il ne tient pas compte de certains facteurs importants notamment l’élévation du niveau des océans, la fonte des glaciersl’adification et le réchauffement des océans, les séismes ou le volcanisme.
  • De plus comme le souligne le site "cartographie numérique" Il n’y a pas de pondération qui permettrait de prendre en compte les niveaux de prévention et de vulnérabilité à l’échelle de chaque pays ou de chaque région."

Les cartes

Carte A - Les Antilles

Carte B - Le monde indien

Carte C - Le bangladesh

Carte D - L’Asie orientale

Carte E - L’Asie du Sud-Est

Les PDF téléchargeables

[1Cette organisation américaine à but non lucratif est un groupe indépendant de scientifiques et de communicateurs qui recherchent et rapportent les faits sur notre changement climatique et comment il affecte la vie des gens. Pour cela, elle utilise la science, les mégadonnées et la technologie pour générer des milliers de scénarios locaux et des visuels convaincants qui personnalisent le changement climatique et montrent ce qui peut être fait à ce sujet