Sous-alimentation et malnutrition à l’échelle mondiale

, par  Jean-Christophe Fichet , popularité : 12%

« L’augmentation de la production agricole permet aujourd’hui à l’homme de disposer en moyenne de 2800 calories par jour alors que 2500 suffisent. Or, les inégalités d’accès à la nourriture sont flagrantes à toutes les échelles. Ce sont les pays du Sud, notamment ceux de l’Afrique subsaharienne, qui souffrent le plus de la sous-alimentation. Mais le Brésil, grand pays agricole et « ferme du monde », compte lui aussi des millions de sous-alimentés. La cause essentielle de la sous-alimentation est la pauvreté. Quant à la malnutrition, elle touche à la fois les pays pauvres et les pays riches, y compris sous la forme de l’obésité en progression plus rapide que la sous-alimentation. Comment faire face, dans ces conditions, à l’augmentation de la population, comment assurer la croissance des productions ? » Éduscol

Les documents ci-dessous permettent d’illustrer la mise en perspective des questions de la sous-alimentation et de la malnutrition à l’échelle mondiale. La première cartographie insiste en particulier sur la multiplicité des facteurs qui peuvent aggraver la situation de sous-alimentation, en plus de la pauvreté évoquée dans l’extrait ci-dessus.

Sous-alimentation et insécurité alimentaire

Le format PDF :

Sous-alimentation et insécurité alimentaire

La malnutrition : un focus sur le problème de l’obésité.

Surpoids et obésité dans le monde

L’aggravation de la situation à l’échelle mondiale depuis 1975 :

La prévalence de l’obésité

Le format PDF :

Prévalence de l’obésité à l’échelle mondiale

Facebook